Fr

Textes

Comment tout a commencé ? Par quelles voies ?

Elle s’est mise à parler du courage et des armes.

Elle n’a pas une voix, mais une multitude de voix

Et quand elle a commencé à parler, je crois,

Elle ne parlait que pour elle-même.


Elle composait les lettres et les sons

De sorte à ce que chaque mot brille et étincelle.

Et même lorsqu’elle parlait des huiles essentielles,

On avait l’impression qu’elle parlait de la passion,

En chantant là où manquait la compréhension.


Comme elle voulait m’expliquer

Que chacun d’entre nous possède un poids propre.

Que l’histoire ce ne sont que des villes mortes et des tombes,

Que l’avenir c’est la terre noire et les météorites rouges,

Que l’amour n’est qu’un exercice pour apprendre à respirer,

La soif de la fin de journée.


C’est pourquoi il faut se battre pour pouvoir s’endormir ensemble,

Briser les lignes ennemies pour pouvoir se réveiller ensemble,

Laisser avec elle les balcons et les chambres

Ecorcher les mains contre les câbles,

Appréciant la capacité d’aimer,

Comme la plus grande des facultés.


Même dans ses mensonges il y avait une mesure.

La joie et la fidélité l’attendaient dans le futur,

Le sang séché sur la manche d’une veste.

Qu’est-ce qui maintient les oiseaux en haut ? Bien sûr, la confiance.

Qu’est-ce qui maintient le poisson dans l’eau ? Bien sûr, la tendresse.

© Serhiy Jadan | Traduit par Iryna Dmytrychyn

Voir la version multimédia

Catalogue | Texte suivant