Fr

Textes

Nage, poisson habile –

Voici tes îles,

Voici ta prairie

Et ta timonerie

Où on établit ta route,

Coud ton parachute,

On te suit pas à pas

Près de la barre.

Lorsque tombent les étoiles vertes

Dans l’embouchure de la rivière,

Alors ta timonière

Prononce comme une prière :

Voici mes rêveries,

Les bateaux de capitainerie,

Cette nuit, ce courant qui entraîne,

La mort, probablement, la mienne.


La vie est le silence et la joie,

Il y en aura pour toi.

Il y en aura pour tout le monde –

A toutes mes amours à la ronde.

Alors vole le poisson brave –

Je connais tous les ponts,

Je connais tous les phares.

Je suis la contradiction.


Seuls tes mots,

Rien que les secrets et les mystères,

Le jeûne et la confession

Dans une des villes portuaires.

Aime poisson, aime,

Sans espoir même,

Ne perds pas la foi,

Réjouis-toi.


L’amour vaut tout,

Il mérite tes gémissements,

Il mérite l’éloignement

Le dégoût et les déchirements,

Le hurlement méchant,

La folie et le pardon.

Il vaut même la vie.

Sans parler de la mort.

© Serhiy Jadan | Traduit par Iryna Dmytrychyn

Voir la version multimédia

Catalogue | Texte suivant